Bienvenue

Bienvenue sur le blog du Réseau pour une paix juste au Proche Orient, collectif d'associations et de citoyens de la région doloise (39). Ce blog tente de relayer des informations sur la situation au Proche Orient et l'action des pacifistes palestiniens et israéliens pour une paix juste ; mais aussi les activités menées ici, conférences débats, projets de solidarité, festival de cinéma "PALESTINE AU COEUR"...

dimanche 25 novembre 2012

LA SUISSE SOUTIENDRA LA PALESTINE A L'ONU

 

La Suisse sou­tiendra la demande de statut d’Etat obser­vateur à l’ONU, qui devrait être pré­sentée aux Nations unies par la Palestine le 29 novembre pro­chain. Selon la Radio Télé­vision Suisse (RTS), la décision a été prise mer­credi soir par le Conseil fédéral (gou­ver­nement), mais ne sera offi­cia­lisée que la semaine prochaine.

Un message de Ziad Medoukh, en direct de Gaza

"Deux jours après la fin de l'agression israélienne, les cours ont repris partout dans la bande de Gaza.

Malgré la mort de 40 élèves, et la destruction de plus de 25 écoles, les élèves sont allés à leurs écoles pour montrer au monde entier leur volonté de continuer leur scolarité.

Les élèves de cette école dans la ville de Gaza, ont écrit le nom de leur camarade Sara Dalou, 8 ans, morte avec toute sa famille - 13 personnes- le dimanche 18 novembre 2012 suite à un raid israélien qui a détruit toute sa maison (le massacre de la famille Dalou) sur sa table et ont continué les cours.



L'éducation en Palestine est sacrée, c'est une forme de résistance.
Gaza résiste, la Palestine vaincra."

DES ELUS SOUTIENNENT L'APPEL A LA RECONNAISSANCE DE LA PALESTINE A L'ONU

Des élus ont signé samedi la carte postale appelant François Hollande à  reconnaître la Palestine à l'ONU :
- Ako Hamdaoui, Maire adjoint, Dole
-  Raphaëlle Manière, Conseillère Municipale, Dole
- Sylvie Laroche, Première adjointe, Dole
- Hervé Prat, Premier Adjoint, Eclans-Nenon
- Malika Bechbeche, Conseillère Municipale, Menotey
- Marie-Agnès Chalumeaux, Conseillère Municipale, Dole
- Danièle Sciquot, Conseillère Municipale, Dole
-

Adresse au Président de la République

Une carte postale à adresser au Président de la République François Hollande a été éditée par le Réseau pour une paix juste au Proche Orient.
Elle circule sur les réseaux sociaux, par mail, et Samedi 24 novembre 2012, une cinquantaine de
personnes se sont retrouvées devant la Sous- Préfecture pour soutenir cette démarche politique, diplomatique et pacifiste.

Laurence Bernier, Présidente du Réseau pour une paix juste au Proche Orient a pris la parole, soulignant que deux jours après la trève signée entre palestiniens et israéliens, il faut continuer à soutenir des solutions politiques pour que la trêve ne soit pas qu'une parenthèse entre deux vagues de violence.
Cela passe notamment par la fin du blocus sur Gaza et la Reconnaissance de la Palestine à l'ONU.
L'Assemblée Générale des Nations Unies sera amenée dans les prochains jours, vraissemblablement le 29 novembre à se prononcer sur l'admission de la Palestine à l'ONU.
La France doit  soutenir cette démarche, comme s'y était engagé le candidat François Hollande.


Parmi les personnes rassemblées (pas toutes présentes au moment de la photo !) on notait la présence de militants pacifistes du réseau, de syndicalistes, de militants de diverses organisations politiques ainsi que de nombreux élus de Dole.


samedi 24 novembre 2012

Après la trêve - le point sur la situation à Gaza


Au lendemain de la trêve, les Nations unies comptent : - 140 morts palestiniens, dont 90 civils (parmi eux 26 enfants) - 1202 blessés dont 47% d’enfants
Haaretz indique dans un article que le texte du cessez le feu est quasiment identique à celui de 2008,  voir ici son contenu.
Mahmoud Abbas a félicité Ismaïl Haniyeh pour sa "victoire", qui a, avec deux autres dirigeants de Gaza, Ahmad Babar pour le Hamas et Mohammad al-Hindi pour le Jihad islamique, apporté leur "soutien à l’initiative nationale pour demander le statut d’Etat observateur à l’ONU le 29 novembre". Selon le Haaretz, l’opposition a été forte entre Ehud barak qui souhaitait accpeter la proposition égyptienne de trêve et Avigdor Lieberman qui voulait poursuivre les opérations. En Cisjordanie, 55 palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne qu’elle accuse d’« activités terroristes ».
Chargée du dossier palestinien pour Handicap International, Corinne Gillet décrit la situation humanitaire dans la bande de Gaza. De son côté, Oxfam International appelle à la fin du blocus, pour l’ONG israélienne Gisha, le cessez le feu est une "opportunité pour lever le blocus". Pour le Réseau euro-méditerranéen des droits de l’homme,l’UE doit maintenant jouer un rôle pour que le blocus illégal de Gaza soit levé afin d’éviter de nouvelles violences.
A lire l’excellente analyse de Jean-François Legrain, un des meilleurs spécialistes français de la vie politique palestinienne.
Le 29 novembre l’Assemblée générale des Nations unies se prononcera sur la demande d’adhésion de la Palestine en tant qu’Etat non membre. Voir à ce sujet la tribune dans Le Monde signée par Pascal Boniface, Rony Brauman, Anne Brunswic, Jean-Paul Chagnollaud, Manu Chao, Rokhaya Diallo, Miguel Angel Estrella, HK et les Saltimbanks...Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité et Claude Léostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ou Pierre Tartakowsky, président de La Ligue des droits de l’Homme.

(info Plateforme des ONG pour la Palestine)

vendredi 23 novembre 2012

La France doit dire oui à l’admission de la Palestine à l’ONU !

Un appel de :

Pascal Boniface, géopolitologue ; Rony Brauman, médecin, ancien président de Médecins sans frontières; Anne Brunswic, écrivain, journaliste; Jean-Paul Chagnollaud, professeur des universités; Manu Chao, auteur, compositeur, interprète et musicien; Rokhaya Diallo, éditorialiste pour la télévision et la radio; Miguel Angel Estrella, pianiste, ambassadeur de l’Argentine à l’Unesco; HK et les Saltimbanks, groupe de musique; Jacques Gaillot, évêque français; Gisèle Halimi, avocate, ancienne députée à l’Assemblée nationale, représentante de la France à l’Unesco; Stéphane Hessel, diplomate et militant; M arcel-Francis Kahn, professeur, ancien coprésident de l’AFPS; Edgar Morin, sociologue et philosophe; Lilian Thuram, ancien footballeur et créateur de la Fondation Lilian Thuram-Education contre le racisme ; Dominique Vidal, historien et journaliste ; Zebda, groupe de musique ; Jean-Claude Lefort, président de l’Association France Palestine Solidarité ; Claude Léostic, présidente de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ; Pierre Tartakowsky, président de La Ligue des droits de l’homme.
Dans les prochaines semaines, l’Assemblée générale de l’ONU va se prononcer sur la demande palestinienne d’admission au sein de l’organisation comme "Etat non membre" avec tous les droits afférents à ce statut.
Cette démarche vise à surmonter l’impasse du "processus de paix" initié à Oslo et de "négociations" menées sans référence aux paramètres du droit international. Elle répond à une question simple : oui ou non, l’Etat de Palestine a-t-il vocation à exister et à être reconnu dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément au droit international, et donc admis au sein de la communauté des nations ? Cette demande place les Etats membres devant leurs responsabilités: oui ou non, vont-ils enfin choisir de faire un acte politique pour imposer le droit ?
La France ne peut se dérober devant pareille responsabilité. François Hollande s’y était engagé et, avec lui, sa majorité. Aujourd’hui, toute esquive aurait des consé­quences gravissimes et donnerait quitus à l’occupation. Elle compromettrait pour longtemps la crédibilité de notre pays qui affirme vouloir s’engager pour un règlement, fondé sur le droit. C’est le moment d’agir !
La France doit voter "oui" à l’admission de l’Etat de Palestine à l’ONU comme elle a voté pour son admission à l’Unesco. Entraînant avec elle ses amis et partenaires, européens notamment, elle choisira la seule voie qui vaille, celle du droit qui per­mettra la coexistence de deux états vivant côte à côte en paix et en sécurité.



dimanche 18 novembre 2012